www.rphweb.fr ECOLE de PSYCHANALYSE & CONSULTATIONS

Consultation publique de psychanalyse Paris : La Consultation Publique de Psychanalyse : un projet pour la santé mentale en France

La Consultation Publique de Psychanalyse : un projet pour la santé mentale en France

« LETTRE OUVERTE AUX CANDIDATS A LA PRESIDENTIELLE »

Docteur Fernando de Amorim
Président du RPH (École de psychanalyse)
Paris, le 22. XII. 2011

 

Madame, Monsieur,

Vous êtes candidat à la présidence de la République en 2012. Des psychanalystes français souhaiteraient vous interroger sur des questions liées à leur profession et à la politique de santé mentale que vous entendez mener.

1) Nous sommes sensibles aux difficultés, et notamment psychiques, de nos concitoyens.

2) Nous pensons que la psychanalyse a sa place dans la prise en charge de leurs souffrances.

3) Nous savons que les dispositifs de droit commun, tel que les centres médico-psychologiques (CMP), sont saturés et que le nombre de lits dans les services de psychiatrie est en constante diminution.

Nous pensons que les dispositifs associatifs subventionnés par l’État sont dans une impasse car ils sont obligés de limiter le nombre de consultations qu’ils peuvent proposer aux patients qu’ils reçoivent. Il existe des alternatives expérimentées par différentes écoles de psychanalyse en France pour faciliter l’accès à des consultations psychanalytiques pour les plus démunis. Il me semble souhaitable de développer ces expérimentations qui s’appuient sur l’engagement de jeunes cliniciens. Il convient de formaliser un encadrement commun de ces jeunes cliniciens par des écoles de psychanalyse et des universités de psychologie et de médecine, investies dans cette démarche. Cela afin de répondre aux besoins en accueil des personnes en souffrance qui ne sont plus assurés par les services publics, aux besoins en formation de jeunes cliniciens, ainsi qu’aux exigences de rigueur théorico-clinique auxquelles peuvent répondre les écoles psychanalytiques.

Êtes-vous d’accord pour appuyer l’élargissement des ces consultations publiques de psychanalyse (Voir la plaquette de notre CPP en annexe) ?

Nous souhaiterions connaître votre positionnement concernant la logique des soins sous contrainte, développée ces dernières années.

Cette question en entraînant une autre, elle aussi d’une actualité brûlante :

Quelle relation pensez-vous maintenir avec l’industrie pharmaceutique (notamment la branche produisant des médicaments ayant une action sur les troubles et pathologies mentales) ?

Nous serions heureux de pouvoir entendre vos propositions sur ces sujets cruciaux et restons à votre disposition pour vous rencontrer à votre convenance et pour vous apporter de plus amples informations sur nos projets.

Cordialement,

 

 


IIe Lettre aux candidats à la présidence de la République
La santé mentale des français

 

Madame, Monsieur,

Nous venons de recevoir l'accord de Monsieur François Hollande, candidat à la présidence de la République, de discuter avec les membres de la communauté clinique et scientifique française sur les solutions possibles aux difficultés de la santé mentale en France.

Le débat aura lieu à l’espace Saint Sulpice, au 26 bis rue casettes dans le VIe arrondissement de Paris le jeudi, 5 avril 2012 de 21h à 23h30.

Côté cliniciens, plusieurs sociétés psychanalytiques, psychiatriques, des associations de psychologues, infirmières psychiatriques et professeurs universitaires, se sont mobilisés pour y participer. Nous sommes en train de regrouper les questions majeures et nous vous les adresserons dans les plus brefs délais pour vous permettre d'y réfléchir pour - à tout le moins - esquisser une réponse et, surtout, avoir le temps de développer librement vos propositions.

Nous souhaitons que l'occasion de ce grand débat démocratique que représente une campagne électorale présidentielle au suffrage universel, puisse ouvrir sur un échange permettant d'aboutir à une politique de santé mentale qui n'ait pas à rougir de solutions qui seraient plus hâtives que véritablement profitables à la population dans sa diversité.

Ce débat sera filmé et publié sur internet. Pour suivre ce dossier : www.rphweb.fr (rubrique “Brèves”, nos 219 et 221).

Très cordialement,
Fernando de Amorim
Paris, le 6. I. 2012



Une priorité

Fernando de Amorim
Paris, le 9. I. 2012

Quelqu’un de cher m’a montré une nouvelle, qui justifie la réaction immédiate de l’équipe Hollande, lorsque j’ai mis en place l’idée d’un débat républicain sur l’avenir de la santé mentale en France.

Le quotidien « Libération » a publié dans son édition du samedi 7 et dimanche 8 janvier l’article qui suit :

« Hollande va faire de la santé une priorité de sa campagne

Début Février, les députés Marisol Touraine, responsable du pôle santé dans l’équipe de campagne de François Hollande, et Jean-Marie Le Guen, son homologue au PS, organisent deux jours d’atelier sur dix thèmes : accès aux soins pour tous, réforme de l’hôpital public et de la médecine de ville… Ils se termineront par une intervention de François Hollande afin de marquer les grandes orientations et mesures qu’il mettrait en œuvre pendant le prochain quinquennat s’il est élu le 6 mai. »

Espérons que les autres candidats montreront autant de détermination.

Nous venons de recevoir l’accord de Corinne Lepage pour participer à notre débat le jeudi 5 avril à l’espace Saint Sulpice, 26 bis, rue cassettes (Paris VIe).

 

François Bayrou

Fernando de Amorim
Paris, le 9. I. 2012 (18h10)

 

L’organisation du débat sur la santé mentale des français le Jeudi 5 Avril à l’espace Saint Sulpice de 21h à 23h30 compte désormais la présence de Corinne Lepage, François Hollande Dominique de Villepin et, cet après-midi, François Bayrou, qui m'a assuré qu’il participera à cet échange.

Ce débat appelle des positions politiques sur les points cruciaux de la santé mentale pour le prochain mandat présidentiel.

La présence de psychanalystes, psychiatres, psychologues, étudiants en médecine, psychologie et psychiatrie, des infirmiers psychiatriques, des universitaires est fondamentale.

En comptant sur vous,

 


Marine Le Pen

Fernando de Amorim
Paris, le 27. II. 2012

 

Chères Amies, Chers amis,

Le débat sur la santé mentale en France prend une tournure enthousiasmante !

Les conseillers des candidats m’ont posé deux questions très claires :
* Ce qui ne va pas dans le champ de la santé mentale en France aujourd’hui (nos critiques) ?
* Comment peut-on améliorer cela (nos propositions) ?

Cette tâche, et je vous propose que nous la menions ensemble, a été largement entamée depuis 2011 avec la contestation notamment au sein de la psychiatrie française de la réforme de la loi de l’hospitalisation sous contrainte du 5 juillet 2011 ainsi que par la tenue de nombreux débats pour « sortir du DSM ».

Cette logique que nous offre ce temps précédant l’élection présidentielle – et notamment en période de crises – est une magnifique opportunité que nous ne pouvons manquer de saisir. Aussi, je vous saurai gré de m’adresser vos idées, le plus rapidement possible, afin que nous puissions rassembler nos critiques et propositions à soumettre aux candidats.

Le débat aura lieu le Jeudi 5 Avril 2012 à l’espace Saint Sulpice de 21h à 23h30. Il compte dès maintenant sur la présence de Corinne Lepage, Jean-Luc Mélenchon, François Hollande, Dominique de Villepin et François Bayrou.

Dernière nouvelle : mardi 17 janvier 2012, Marine Le Pen a confirmé que son parti serait représenté par Madame le docteur Joëlle Melin

Cordialement,