www.rphweb.fr ECOLE de PSYCHANALYSE & CONSULTATIONS

Consultation publique de psychanalyse Paris : XXI COLLOQUE DU RPH à Paris 9 - SCHIZOPHRENE ET PSYCHANALYSTE : UNE RELATION POSSIBLE

XXI COLLOQUE DU RPH à Paris 9 - SCHIZOPHRENE ET PSYCHANALYSTE : UNE RELATION POSSIBLE

XXI COLLOQUE DU RPH

SCHIZOPHRENE ET PSYCHANALYSTE : UNE RELATION POSSIBLE

 

 

 

En 1938, Sigmund Freud, dans l’abrégé de psychanalyse, écrit : « Nous constatons alors qu’il faut renoncer à essayer sur les psychotiques notre méthode thérapeutique. Peut-être ce renoncement sera-t-il définitif, peut-être aussi n’est-il que provisoire et ne durera-t-il que jusqu’au moment où nous aurons découvert, pour ce genre de malades, une méthode plus adaptée. »

Si nous ne pouvons pas parler de « psychanalyse avec les schizophrènes », nous affirmons qu'une relation est possible entre un patient schizophrène et un psychanalyste. Selon la stratégie clinique du RPH, nous parlons de psychothérapie avec psychanalyste pour la distinguer de la psychothérapie avec psychothérapeute qui est vouée, dès le départ, à tourner en rond ou à l’échec, l’autre nom du naufrage de la relation transférentielle.

En nous rappelant que l’objet de la psychanalyse est la découverte du désir, Lacan nous laisse la porte entrouverte pour dire que la psychothérapie avec les schizophrènes est possible si, pour ces derniers il existe une opportunité de rencontrer un clinicien intime de son propre désir, qui ne craint pas la folie et qui met du sien, c’est-à-dire de son désir de psychanalyste, pour que l'être, déboussolé face au réel, trouve la possibilité d'une île où l'ancrage et la vie soient viables.

C’est pour discuter de voies possibles, de points d’achoppement, de l'intérêt d'instaurer une clinique de partenariat, que nous vous invitons à venir nous rejoindre le 26 novembre 2011 à la mairie de Paris 9ème pour ce nouveau colloque du RPH.

 

Jean-Baptiste Legouis
Fernando de Amorim

 

 

Revue 29 "Schizophrène et psychanalyste: Une relation possible "