www.rphweb.fr ECOLE de PSYCHANALYSE & CONSULTATIONS

Consultation publique de psychanalyse Paris : XIème colloque du RPH - QUID DE L’URGENCE EN MEDECINE ET EN PSYCHANALYSE

XIème colloque du RPH - QUID DE L’URGENCE EN MEDECINE ET EN PSYCHANALYSE

XIème colloque du RPH - QUID DE L’URGENCE EN MEDECINE ET EN PSYCHANALYSE

 

 

Au cours de ses colloques, le RPH a été amené à mettre en question les praxis médicales et psychanalytiques autour de pathologies (toxicomanies, obésité, épilepsie) ou de grands thèmes (vérité, langage). Il semble que la question de l’urgence s’impose.

Du côté de la médecine il y a évidence de l’urgence ne serait-ce que par l’existence des services hospitaliers spécialisés dans son accueil et son traitement. Il nous paraît intéressant de mieux connaître les modes de fonctionnement de l’urgence de ces services (« classiques » et psychiatriques), des médecins généralistes et de ceux se déplaçant à domicile. Le SAMU social - qui va à la rencontre des personnes les plus précarisées - est-il un service d’urgence ?

Du côté de la psychanalyse il y a une apparente contradiction. On peut penser a priori que la démarche psychanalytique est un dispositif qui prend son temps, s’organise dans le long terme. Cela est vrai, mais au cours de ce long parcours des moments d’urgences peuvent se présenter. Que fait un psychanalyste lorsqu’un patient lui parle de suicide ?... Le psychanalysant avance, recule, piétine, esquive, fait des bonds, des faux bonds, campe sur ses positions, tourne en rond. Sans parler d’urgence Lacan, dans « Le temps logique… », parle d’un moment de hâte. La suspension de la séance ne se fait-elle pas dans un sentiment d’urgence ?

Qui, aujourd’hui, accueille l’urgence et comment ? Médecin généraliste, médecin urgentiste, service d’urgence psychiatrique, service téléphonique, SOS médecin ?

Cette journée sera l’occasion de réfléchir aux trois temps de l’urgence : avant l’urgence (peut-on prévenir une situation d’urgence ?), la gestion de l’urgence en elle-même (par l’urgentiste (généraliste ou le spécialiste) et après l’urgence (ce qui justifie entre autre, l’existence du SETU ? du RPH).

 

Participants :

Jean-Baptiste Legouis, psychothérapeute – Philippe Safar, chirurgien – Nadine Daquin, psychothérapeute – Vladimir Mitz, plasticien – Laurent Hass, urgentiste – Maurice Mimoum, chirurgien – Anne-Fanny Loaw, médecin, orientation acupuncture – Fernando de Amorim, psychanalyste – Jean-Pierre Orsini, SOS Médecin – Joseph Lana, psychanalyste – Grégoire Caffin-Le Dû, Samu Social – Rami Sélinger, Chirurgien.