www.rphweb.fr ECOLE de PSYCHANALYSE & CONSULTATIONS

Consultation publique de psychanalyse Paris : Pourquoi rencontrer un psychothérapeute dans le Val d’Oise-95 après un traumatisme ?

Pourquoi rencontrer un psychothérapeute dans le Val d’Oise-95 après un traumatisme ?

Pourquoi rencontrer un psychothérapeute dans le Val d’Oise-95 après un traumatisme ?

Léa-Lou Ramel

28 mars 2018, Deuil-La-Barre

 

Certains évènements au cours de la vie peuvent être bouleversants, au point parfois qu’après eux, il ne soit plus possible pour l’être de vivre comme avant, autrement dit sans souffrance.

Le décès d’un proche, un accident, une agression, sont quelques exemples, qui constituent une liste non-exhaustive de ces incidents de la vie pouvant être ressenti comme traumatisme par la personne. Ces évènements, pluriels, sont vécus en fonction de la singularité de chacun.

Ainsi une agression sexuelle, par exemple peut être vécue différemment d’une personne à une autre.

 

En premier lieu il s’agit de distinguer deux définitions du traumatisme, la première évoque une lésion corporelle, une blessure physique grave. La seconde qui est notre propos ici, concerne le traumatisme psychique.

 

La notion de traumatisme psychique en psychanalyse est la première théorie développée par Freud à partir de 1895 et sera remaniée au long de son œuvre. Le traumatisme peut être défini comme un évènement intense vécu par l’être qui se trouve alors dans une situation d’incapacité à pouvoir y répondre de manière adéquate.

Les effets de ce traumatisme peuvent provoquer un bouleversement psychique parfois durable dans la vie du sujet, par exemple par la manifestation de symptômes psychiques, d’angoisse, de peur ou encore des symptômes corporels ou organiques. Parfois le traumatisme vécu dans le présent vient réactiver des traumatismes plus anciens jusqu’ici latents.

 

Aussi, au vu des effets potentiels que suscite un traumatisme il est essentiel qu’une personne qui souffre puisse rencontrer un psychothérapeute ou un psychanalyste. D’abord afin d’apaiser la souffrance et ensuite, si la personne le souhaite, d’apprendre sur cette souffrance.

 

Ainsi si vous ou l’un de vos proches souffrez à la suite d’un traumatisme, nous vous proposons de contacter un des cliniciens du RPH à Paris ou en banlieue parisienne.