www.rphweb.fr ECOLE de PSYCHANALYSE & CONSULTATIONS

Consultation publique de psychanalyse Paris : Consulter un Psychothérapeute-Psychanalyste à Paris pour soigner la Mélancolie.

Consulter un Psychothérapeute-Psychanalyste à Paris pour soigner la Mélancolie.

 

Consulter un Psychothérapeute-Psychanalyste à Paris pour soigner la Mélancolie.



Angélique SIMON

Paris, le 26/12/17



 

Dès 1915, dans son essai nommé :« Deuil et mélancolie »1, Freud développe l’idée d’un rapprochement entre la clinique de la mélancolie et celle du deuil, en repérant minutieusement leurs similitudes et différences.

 

La mélancolie se caractérise du point de vue psychique par une dépression profondément douloureuse, une suspension de l’intérêt pour le monde extérieur, la perte de la capacité d’aimer, l’inhibition de toute activité…

 

Le deuil, réaction à la perte d’une personne aimée, comporte aussi, la perte de l’intérêt pour le monde extérieur, la perte de la capacité de choisir quelque nouvel objet d’amour que ce soit, l’abandon de toute activité qui n’est pas en relation avec le souvenir du défunt…

Freud souligne une différence importante entre deuil et mélancolie : « Dans le deuil, le monde est devenu pauvre et vide, dans la mélancolie, c’est le moi lui-même »2.

Et cette perte peut prendre, dans les cas les plus extrêmes de mélancolie, la forme d’autoaccusations plus ou moins délirantes, le sujet apparaissant à ses propres yeux comme indigne ou criminel.

 

Le patient mélancolique se dépeint comme sans valeur, incapable de quoi que ce soit et moralement condamnable ; il se fait des reproches, s’injurie et s’attend à être jeté dehors et puni. Il se rabaisse devant chacun, plaint les siens d’être lié à une personne aussi indigne que lui. Comme le souligne Freud : « (…) les auto-reproches sont des reproches contre un objet d’amour, qui sont renversés de celui-ci sur le moi propre »3.

 

Dans cette situation, il est très difficile pour le patient souffrant de mélancolie de s’ouvrir à l’autre, de s’intéresser à l’autre quand il ne se connaît pas lui-même. La cure psychanalytique offre la possibilité au psychanalysant de savoir où l'être veut mener sa vie et avec qui. Rappelons qu’il est fréquent chez la personne mélancolique de souffrir de troubles du sommeil, de perturbations de l'alimentation ou d'idées suicidaires. Dans la douleur de la solitude, c’est tout l’être qui pâtit d’une situation dans laquelle il se trouve et dont il ne sait comment se sortir.

 

Ainsi, si ces troubles vous font souffrir et que vous souhaitez commencer une psychothérapie à Paris, vous pouvez me contacter au numéro suivant : 07.78.25.43.11

 

1 FREUD, S., (1915), Deuil et mélancolie in Métapsychologie. Paris, Gallimard, 1968.

2 FREUD, S., (1915), op. cit, p. 152.

3 FREUD, S., (1915), op. cit, p. 156.