www.rphweb.fr ECOLE de PSYCHANALYSE & CONSULTATIONS

Consultation publique de psychanalyse Paris : Comment soigner les Troubles Obsessionnels Compulsifs à Paris 75 ?

Comment soigner les Troubles Obsessionnels Compulsifs à Paris 75 ?

 

Comment soigner les Troubles Obsessionnels Compulsifs à Paris 75 ?

 

Angélique SIMON

Paris, le 20 novembre 2017

 

 

Qu’est-ce qu’un Trouble Obsessionnel Compulsif (TOC) ?

La névrose obsessionnelle est une entité clinique isolée par Freud dans les années 1894-1895. Freud a identifié comme névrose ce qui jusque-là s’appelait folie du doute, phobie du toucher, obsession, compulsion etc.

Freud la nomme « Zwangsneurose » : névrose de contrainte. Mais quand il en parle en français, il dit « névrose des obsessions ».

En 1895, Freud fait paraître en français, dans la Revue Neurologique, un article Obsessions et phobies où il dit qu’il distingue les obsessions vraies des phobies en ce que dans la phobie, l’affect est toujours l’angoisse alors que dans l’obsession, « l’état émotif » est divers : anxiété, doute, remords, colère. Il en donne un mécanisme psychologique différent pour chacune.

 

Aujourd’hui le terme « Trouble Obsessionnel Compulsif » est communément admis, il est caractérisé par la survenue d’obsessions et de compulsions. Dans l’obsession, la pensée est envahie par des idéesqui paraissent absurdes et va tenter de s’en défendre par des actions (les compulsions et les rituels). Ce trouble toucherait 2 à 3% de la population, dont 40% de jeunes âgés de moins de 20 ans et sans distinction de sexe.

 

 

Comment reconnaître les obsessions et les compulsions ?

1) Les obsessions :

Ce sont des idées, affects ou images qui s’imposent de façon répétée et involontaire à la conscience du sujet et génèrent de l’angoisse. Il existe différents types d’obsessions :

> Les obsessions idéatives :

Elles sont caractérisées par des ruminations obsédantes d’une image, d’une phrase : injures, fautes anciennes, doutes ou scrupules.

> Les obsessions phobiques :

Les obsessions phobiques concernent la crainte spécifique d’un objet ou d’une maladie (cancer, maladies sexuellement transmissibles…), ou d’une contamination (souillure, microbes, saleté).

>Les obsessions impulsives :

Envahies par des pensées ou des images interdites, certaines personnes vivent avec la peur de commettre un acte prohibé plus ou moins grave. Exemple : peur de prononcer des injures.

 

2) Les compulsions :

Ce sont des comportements ou actes psychiques destinés à neutraliser ou à diminuer l’angoisse générée par les obsessions. La personne se sent obligée de réaliser certains rituels, même si elle les trouve absurdes. Certains rituels ont une valeur quasi-magique pour la personne concernée et peut la soulager momentanément. Mais l’angoisse des obsessions s’accroît si la personne ne peut faire face à ses compulsions. (Exemples : lavage, vérification, compulsions …, etc.).

Les Troubles Obsessionnels Compulsifs illustrent ainsi comment un conflit psychique peut induire des défenses qui finissent par enfermer la personne dans une répétition pathologique.

 

 

C’est pourquoi une psychothérapie ou une psychanalyse peut permettre d’éclairer et d’élaborer ce conflit interne afin d'y mettre fin.

 

Parfois, les compulsions sont organisées en véritables rituels qui doivent être faits selon certaines règles bien précises : Exemples : cérémonial de lavage, de rangement, rituels de vérifications (fermeture porte, gaz, maison, voiture), rituel d’alignement, l’arithmomanie (tendance compulsive à tout compter, calculer…).

Ces obsessions et compulsions interfèrent de manière significative avec les activités habituelles de la personne, dans son fonctionnement professionnel ou scolaire. Et bien que la personne puisse être en mesure de reconnaitre ses troubles, elle n’arrive pas à lutter contre.

 

 

Comment traiter un TOC ?

L’importance de la psychothérapie et de la psychanalyse n’est pas à négliger.

La psychanalyse pourra aider la personne qui vient consulterà en savoir davantage sur l'origine de ses symptômes au regard de son histoire singulière.

Si vous souhaitez débuter une psychothérapie pour traiter vos troubles obsessionnels et compulsifs en Ile de France, vous pouvez-contacter un membre du RPH (cf. liens utiles).