www.rphweb.fr ECOLE de PSYCHANALYSE & CONSULTATIONS

Consultation publique de psychanalyse Paris : Comment se débarrasser des toc?

Comment se débarrasser des toc?

Comment se débarrasser des TOC ?

Lucille Mendes Paris,

le 27 avril 2018

 

 

Les troubles obsessionnels compulsifs, plus couramment appelés « les TOC », appartiennent au spectre des troubles anxieux. Ils se manifestent de façon diverse par des obsessions et/ou des compulsions. Les obsessions font référence à des pensées ou des images qui s’imposent à l’esprit. Ces pensées et images surviennent sans cesse, sans que rien ne puisse les arrêter.

Les compulsions sont des comportements ritualisés et souvent conjuratoires, qui se présentent toujours selon le même rituel, le même enchainement, et qui se répètent dans le temps.

 La personne qui en souffre ne peut pas s’empêcher d’effectuer ces comportements, ces rituels, quand bien même elles les trouvent irrationnels, absurdes.

 

Concrètement, les obsessions peuvent prendre la forme d’obsessions idéatives, c’est-à-dire des pensées de doutes, des incertitudes, des scrupules, ou d’obsessions phobiques (peurs permanentes).

Elles peuvent aussi se manifester par une phobie d’impulsion, c’est-à-dire une peur de perdre le contrôle, de faire quelque chose de grave, comme de blesser quelqu’un ou soi-même, sans pouvoir se contrôler.

 

Concernant les compulsions, elles peuvent prendre la forme de rituels de lavage, associés à une peur obsédante d’être contaminé ou d’attraper une maladie, de rituels de vérification (vérifier plusieurs fois un calcul, une orthographe, que les robinets, les portes ou les interruptions sont bien fermés, etc.) ou encore d’actions liées à une obsession de la symétrie ou de l’ordre.

 

Il arrive que les compulsions ne s’observent pas directement dans le comportement de la personne : ce sont les compulsions mentales, comme le fait de calculer de tête sans cesse, de se répéter mentalement des chiffres, des mots ou des insultes.

 

Parfois, les obsessions et les compulsions sont tellement envahissantes qu’elles prennent beaucoup de temps dans le quotidien de la personne en souffrance.

Elles peuvent ainsi limiter progressivement les activités, comme le travail, les relations sociales, la gestion quotidienne.

Dans les cas les plus sévères, il est possible d’observer une désocialisation, une marginalisation et des conséquences graves sur le plus plan socio-professionnel.

 

Lorsque les troubles obsessionnels compulsifs deviennent une source de souffrance, la psychothérapie et la psychanalyse peuvent être une solution efficace pour apaiser la souffrance, dénouer ce qui fait symptôme et mettre du sens sur des pensées et des comportements qui apparaissent de prime abord absurdes et insensées.

La clinique révèle pourtant que ces symptômes ont un sens, un sens psychique.Et, accéder à ce savoir inconscient permet de se libérer de ses troubles obsessionnels compulsifs.

 

Si vous souffrez de TOC, nous vous invitons à contacter le Service d’Écoute Téléphonique d’Urgence d’Ile-de-France au 01.45.26.81.30 (SETU?) afin d’avoir un premier contact avec un clinicien, premier pas vers une psychothérapie voire une psychanalyse.