www.rphweb.fr ECOLE de PSYCHANALYSE & CONSULTATIONS

Consultation publique de psychanalyse Paris : Anxiété, crise d’angoisse, attaque de panique, trouble anxieux, quelles différences ? Paris 75

Anxiété, crise d’angoisse, attaque de panique, trouble anxieux, quelles différences ? Paris 75

Psychanalyse et traitement de l’angoisse

CCP/RPH Paris 9ème

Angélique SIMON

Le 27.X.2017

 

 

Anxiété, crise d’angoisse, attaque de panique, trouble anxieux, quelles différences ?

 

L’anxiété :

L’anxiété est une émotion souvent ressentie comme désagréable qui correspond à l’attente plus ou moins consciente d’un danger ou d’un problème à venir. L'anxiété est un phénomène normal, présent chez tout à chacun. Elle peut cependant prendre un caractère excessif et pathologique dans différentes situations : on parlera alors de « troubles anxieux ».

 

L’angoisse :

L'angoisse est un état psychologique voisin de l’anxiété. L'angoisse est une manifestation profonde d'inquiétude. Elle peut survenir de manière ponctuelle et disparaitre rapidement. Elle se manifeste souvent par des troubles physiques. 

Par ailleurs, il me semble important de faire une distinction entre crise d’angoisse, attaque de panique et trouble anxieux.

 

La crise d’angoisse :

Dans la crise d’angoisse, la personne ressent une peur intense et incontrôlée sans pouvoir trouver un objet auquel s’accrocher. La crise d’angoisse s’accompagne la plupart du temps d’une variété de symptômes physiques comme une impression de souffle coupé et de grande difficulté pour respirer. D’autres personnes vont sentir leur cœur battre fortement avec des sensations de tachycardie, des palpitations, des vertiges ou des nausées.

 

L’attaque de panique :

L’attaque de panique est aussi appelée « crise d’angoisse aiguë ». Elle concerne une peur intense – qui peut être celle de mourir ou de devenir fou dans les prochaines minutes. Parmi les symptômes physiques les plus fréquents, on va retrouver : des sensations d’étouffement et de blocage respiratoire, des sensations d’oppression voire des douleurs thoraciques, des palpitations, des sueurs, des tremblements, un sentiment d’étourdissement ou de vertige, une gêne abdominale, des nausées et des vomissements, etc.

L’attaque de panique dure d'une dizaine de minutes à moins de deux heures et se termine, le plus souvent, par une sensation de soulagement et une grande fatigue.

Quoiqu’il en soit, il est important de ne pas négliger la souffrance de la personne ayant traversé cette expérience et de lui proposer de consulter un spécialiste. 

Ainsi, le psychanalyste ou le psychothérapeute prendra en compte les symptômes psychiques ​et corporels ​décrits par la personne, invitant l’individu à parler librement ses pensées grâce à la règle de l’association libre.

 

 

Par ailleurs, il ne faut pas hésiter à consulter son médecin traitant pour être sûr de ne pas passer à côté d’une maladie organique liée au système cardio-respiratoire, par exemple, dans les cas de crise d’angoisse.

De plus, j’invite toute personne qui souffre à trouver un clinicien de sa confiance afin de pouvoir parler sa souffrance. Ainsi, au-delà des aspects symptomatiques manifestes, vous pourrez découvrir ou reconnaitre la réalité de votre souffrance et ​y trouver une voie d’apaisement.

Les crises d’angoisse peuvent survenir à tout moment. D’où l’importance de pouvoir contacter un service d’urgence téléphonique, comme le SETU​?​ du RPH. Ce service fonctionne 7j/7 et 24h/24. Il reçoit les appels des personnes habitant à Paris et sa petite couronne. Puis vous pourrez rencontrer un psychanalyste ou un psychothérapeute à proximité de chez vous et dans les meilleurs délais.